Vitamine D, soignez vos apports !

Vitamine D, soignez vos apports !

Intervenant dans l’absorption du calcium et du phosphore, la vitamine D joue un rôle essentiel dans la minéralisation des os.

Mais ce n’est pas son seul rôle !

Les autres rôles de la vitamine D

Cette vitamine se révèle essentielle au bon fonctionnement musculaire, favorisant la contraction et le renouvellement des fibres musculaires. Elle protège également nos neurones, participant ainsi à la prévention du déclin des facultés intellectuelles avec l’âge.

Limitant les phénomènes inflammatoires et le risque d’hypertension artérielle, elle pourrait aussi contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires du fait de son action positive sur l’insuline.

Enfin, une étude de 2014 a montré un lien entre déficit en vitamine D et dépression saisonnière. Elle favorise en effet la synthèse de dopamine et de sérotonine.

Nous avons donc tout intérêt à apporter suffisamment de vitamine D à notre organisme.

Quels besoins en vitamine D ?

Les apports nutritionnels conseillés (ANC) en vitamine D sont variables selon l’âge et la situation. Ils sont au quotidien de :

– Enfants de 1 à 3 ans : 10 µg = 400 UI
– Enfants de plus de 3 ans et adultes : 5 µg = 200 UI
– Femmes enceintes ou allaitantes : 10 µg = 400 UI
– Personnes âgées de plus de 75 ans : 10 à 15 µg = 400 à 600 UI

En France, environ 50% de la population serait carencée en vitamine D !

Ceci est notamment lié au fait que nous ne bénéficions pas d’une exposition au soleil suffisante. Pour être utilisable par l’organisme, la vitamine D a en effet besoin de l’action des rayons UV (ultraviolets) du soleil.

Vitamine D, nos apports possibles

Pour couvrir les besoins d’un adulte, il suffirait d’une exposition au soleil 2 à 3 fois par semaine d’avril à octobre, du visage, des mains et des avant-bras, pendant un quart d’heure entre 11h et 14h. Toutefois, la synthèse de vitamine D diminue en cas de couverture nuageuse et de pollution atmosphérique. Elle est également moindre chez les personnes à peau pigmentée et chez les personne âgées.

Il est donc primordial de retrouver dans son alimentation des produits naturellement riches en vitamines D.
Vers quels aliments se tourner ? (apports pour 100g, source table Ciqual 2016)

– Harengs fumés au naturel : 22 µg
– Sardines : 14 µg
– Saumon cuit à la vapeur : 8,7 µg
– Maquereaux : 6,4 µg
– Thon en conserves au naturel : 5 µg
– Oeuf : 2 µg
– Beurre : 1,1 µg
– Yaourt nature : 0,8 µg (soit 1 µg par pot de yaourt)

Vous remarquerez que les poissons gras font partie des meilleures sources de vitamine D, des poissons également très intéressants pour leurs apports en bonnes graisses !

Si vous ne consommez pas ou peu ces produits, une supplémentation s’avère indispensable, parlez-en avec votre médecin.

 

Pour aller plus loin

  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de l’auteur

Mougenot Aline administrator